Zorba

du 21 septembre au 14 octobre 2012

 

Zorba, c’est l’histoire d’un homme libre.

Zorba, c’est l’histoire d’un projet fou, de l’exploitation d’une mine, de l’implantation d’une tyrolienne sur une pente hasardeuse, d’un monastère aux mœurs douteuses.

Zorba, c’est l’histoire de Madame Hortense, dite Bouboulina, qui par ses charmes sauva la Crète des canonnades françaises, anglaises, italiennes et russes.

Zorba, c’est l’histoire du santour, de la musique et de la danse qui habitent un homme, c’est l’histoire d’un au-delà les mots et les pensées, c’est l’histoire de la faim et de la soif de celui qui veut rester debout.

Zorba, c’est l’histoire de l’apprentissage d’une liberté toujours désirée mais jamais acquise.

Zorba, c’est l’histoire d’un homme libre. C’est tout.

 

 

VISIONNEZ LA BANDE-ANNONCE DU SPECTACLE !

Mac/PC (MPEG) ou PC (Windows Media)

 

Visionnez l’émission « Genève aujourd’hui » – Léman Bleu – 17 sept 2012

 

Discussion

organisée par l’Association gréco-suisse Jean-Gabriel Eynard, avec  Georges STASSINAKIS, spécialiste de Nikos KAZANTZAKIS et de son œuvre, et la troupe théâtrale.

Mercredi 26 septembre à l’issue de la représentation, entrée libre

 

musique et danses grecques avec l’ensemble « Ilios« 

Samedi 29 septembre dès 21h (à l’issue de la représentation), entrée libre

 

Autour de « Zorba»

Rencontre animée par Eric Eigenmann, professeur de dramaturgie à l’université de  Genève

Avec Florian Hubner, directeur de la  prison de la Tuilière (VD), Dr François Dulac, psychiatre et coordonnateur de la Maison des  adolescents « Rouge Cargo » (Haute-Savoie),  Laurent Freland, agrégé de philosophie, ainsi que l’équipe artistique de ZORBA

Mercredi 3 octobre à l’issue de la représentation, entrée libre

 

lecture de la pièce « Le grand voyage »

de Gilles Decorvet d’après Georges Vizyinos, par les comédiens Vincent  Babel et Miguel Fernandez-V.

Le Grand Voyage est un conte. Un conte réaliste, qui parle de ce désenchantement accompagnant le douloureux passage de l’enfance à l’adolescence. Lu par deux comédiens formidables, il vous emportera à Constantinople, en plein 19ème siècle.

Jeudi 11 octobre à 18h30, entrée libre